Confions l'affaire Bettencourt à Phoenix Wright

Publié le par Noir Papillon

http://noir.papillon.free.fr/illustration/cactusalites/101/20101110justice_debile.png

 

France Info a mis la main sur un document compromettant, en provenant de Matignon et à destination du ministère de l'intérieur, qui rappelle à l'ordre ce dernier quant à l'espionnage des factures téléphoniques, et précise par ailleurs le caractère illégal de la démarche. France Télécom ajoute de son côté que le nombre de demandes qui lui a été faites dans ce sens a considérablement augmenté. Ces révélations mettent à mal la défense des principaux intéressés, bien qu'on soit encore loin d'avoir la confirmation des accusations du Canard Enchainé selon lequel le président en personne dirigerait ces pratiques illégales.

 

Mais cette année la justice nous livre un bien triste spectacle. Bien que pris en flagrant délit de mensonge cet été, Eric Woerth n'a pas été inquiété. D'autres preuves sont venues étayer un dossier déjà lourd, mais pour autant l'enquête semble rester au point mort.

 

Il y a quelques années, Nintendo sortait sur sa console portable (DS) un formidable jeu d'investigation dans lequel le héros avocat devait révéler les contradictions des témoignages grâce aux preuves. Face à lui, un procureur impitoyable saisissait la moindre faille, et ce duo de choc parvenait toujours à faire éclater la vérité. On est bien loin de ces grand moments de plaisir vidéoludique. Je suggère donc que les affaires des écoutes du Monde et Woerth-Bettencourt soient confiées à messieurs Phoenix Wright et Benjamin Hunter.

 

Comment ça, ils n'existent pas ?

 

Zut alors...

Publié dans Affaires

Commenter cet article