Un prix Nobel made in China

Publié le par Noir Papillon

http://noir.papillon.free.fr/illustration/cactusalites/77/20101009nobelmadeinchina.png

Le prix Nobel de la paix a été décerné au chinois Liu Xiaobo. S'il n'a pas vraiment oeuvré pour la paix en elle-même, il a fait énormément pour qu'avance la cause des droits de l'homme, deux concepts que le jury du Nobel juge "étroitement liés". Seul petit problème : promouvoir les droits de l'homme en Chine, ce n'est pas très bien vu, et dans son pays l'heureux lauréat est considéré comme un criminel qui purge une peine de 11 ans pour "subversion du pouvoir de l'État".

 

Le gouvernement chinois avait menacé de représailles si le dissident devait recevoir le prix. On ne peut que se réjouir que ces menaces n'aient pas suffi à impressionner le jury. La communauté internationale semble elle se réjouir de cette décision, et le président américain Barack Obama (précédent lauréat du prix) a appelé Pékin à libérer son successeur. Quant aux chinois, ils peinent à apprendre la nouvelle elle-même, le gouvernement utilisant tous les moyens dont il dispose pour empêcher l'information de circuler.

 

Côté français, l'Elysée qui avait été si prompte à féliciter Barack Obama a pour l'instant gardé le silence. Il faut dire que les relations avec Pékin ne sont pas simples, et que Sarkozy préfère en général caresser ses partenaires commerciaux dans le sens du poil que de se les mettre à dos sur des questions triviales comme les droits de l'homme.

 

Reste que le parti gouvernant chinois est mis dos au mur sur une question éthique. Il a réagi avec colère, mais ses arguments ne pèsent pas lourds. L'an dernier le choix d'Obama avait levé une vague de contestations car le président n'avait sans doute rien fait pour mériter un tel prix. Cette fois il ne devrait rien y avoir à dire sur le choix de Liu Xiaobo, mais beaucoup sur ses conséquences.

 

Le monde regarde la Chine.

Publié dans Chine

Commenter cet article