Trop de casseroles pour Eric Woerth

Publié le par Noir Papillon

http://noir.papillon.free.fr/illustration/cactusalites/46/20100903casseroles.png

Empétré dans les affaires, Eric Woerth ne semble plus un interlocuteur compétent pour traiter de la réforme des retraites. C'est en tout cas ce qu'affirment la CGT et la CFDT.

 

C'est vrai qu'il fait pitié à voir, et surtout à entendre. "Engagé à 120%", selon ses propres termes, dans la réforme des retraites, il ne laisse plus aucune place à la moindre négociation et se braque à l'extrème sur les questions portant sur l'affaire Bettencourt. Il envoie paitre les journalistes lors d'une conférence de presse, considérant les éléments incriminant d'une banalité extrème et relevant qui plus est de sa vie privée.

 

En matière de communication, l'édifice sarkozyen semblait parfait (c'était d'ailleurs bien le seul domaine), et le ministre du travail paraissait un maître en matière de détournement d'attention et d'hypocrisie politique. Mais l'accumulation de casseroles à ses pieds a visiblement eu raison de cette maîtrise.

 

Au-delà de l'homme lui-même, le gouvernement nous offre un spectacle écoeurant, chacun y allant de son "soutien inconditionnel" envers le ministre, convaincu qu'il mènera à bien la réforme. Autrement dit, l'homme à faire disparaitre d'urgence va porter seul le poids d'un projet impopulaire alors que les derniers rebondissements des affaires vont sans doute l'achever pour de bon. Derrière le "soutien" des autres ministres, il y a les mots "qu'il tombe tout seul"...

Publié dans Retraites

Commenter cet article