Sarkozy, un "Le Pen Light" ? Et si c'était l'inverse ?

Publié le par Noir Papillon

http://noir.papillon.free.fr/illustration/cactusalites/26/20100811tropmodere.png

Pierre Moscoci, député socialiste, compare Nicolas Sarkozy à un "Le Pen Light". Cela ne fait pourtant que quelques jours que les élus UMP se félicitaient que "même Le Pen n'est jamais allé aussi loin". Non, le président n'est pas une version allégée de l'ex-leader du Front National.

 

En élisant cet homme à la tête du pays, on a choisi un extrémiste dangereux, beaucoup plus dangereux que le vieux croulant du FN car rompu à la pratique du pouvoir. Le considérer comme un Le Pen allégé, c'est juste se voiler la face et faire son jeu. Tant qu'il passera pour un homme dur mais qu'on pourra se dire "il y a pire", il réussira toujours à tirer son épingle du jeu.

 

Alors non, soyons honnête : la drogue douce est restée au placard, à peine tentée en 2002 ; et la drogue dure, on la consomme quotidiennement depuis cette même année 2002.

Publié dans Expulsions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article