Pour une France sans route inclinée !

Publié le par Noir Papillon

http://noir.papillon.free.fr/illustration/cactusalites/122/20101209il_neige.png

La neige est là depuis plus d'une semaine, mais hier, elle a occupé tout le temps d'information. L'actualité ne manquait pourtant pas d'évènements riches ou importants. Seulement, hier la neige est tombée sur la capitale, alors forcément ça devient plus important. Et il ne s'agit pas que d'ironie : les villes géantes comme Paris fonctionnent de façon aberrante, indépendamment de ce qui les entoure ; du coup, le moindre disfonctionnement climatique a des conséquences autrement plus graves qu'ailleurs, en l'occurence de terribles embouteillages.

 

Alors, attardons-nous un peu sur la formidable incompétence du ministre Hortefeux (encore lui !), plus habitué à combattre les manifestants avec des terroristes que des flocons blancs, qui nous explique que le problème ne vient pas de la neige, mais du fait que certaines rues soient inclinées (authentique). Admirons comment l'Intérieur a pu affirmer avec certitude qu'il n'y avait "pas de pagaille" alors que la situation ne faisait qu'empirer. Ce double discours rappelle la guerre des chiffres lors des manifestations. Si on demandait à la police et aux conducteurs bloqués de mesurer la hauteur de neige tombée, aurait-on encore des résultats très différents ?

 

Et demandons-nous aussi comment les parisiens ont pu, au fil du temps, laisser leur ville se transformer en une telle machine hideuse, défaillante au moindre coup de froid.

Publié dans climat

Commenter cet article