Obama dénonce le bain de sang de Kadhafi

Publié le par Noir Papillon

20110224_kadhafi_bain_sang.png

La répression sanglante du colonel Kadhafi semble impuissante à enrayer le mouvement populaire Lybien. Benghazi, deuxième ville du pays, est désormais tombée, et avec elle tout l'Est de la Lybie. A l'ouest de Tripoli aussi, d'autres villes s'émancipent de l'autorité du "guide" et l'appel de mercenaires étrangers ne semble plus pouvoir sauver le dictateur qui se retrouve privé d'une grande partie de ses ressources pétrolifères.

 

Comme par enchantement, les langues de bois se délient, et tous les dirigeants occidentaux dénoncent les massacres. Barack Obama, qui avait pourtant su s'exprimer (même tardivement) avec force sur les révolutions Tunisiennes et Egyptiennes semble cette fois avoir raté le coche. Mais que ce soit lui ou les autres, une même lâcheté domine l'occident qui ne prend parti qu'une fois les dés déjà jetés.

Publié dans Révolution Arabe

Commenter cet article