L'accord Sarkozy-Le Pen

Publié le par Noir Papillon

20110218sarkozy_le_pen.png

Lundi dernier, un débat opposait Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon. L'homme de gauche n'a pas hésité à tacler la frontiste et son parti de ne servir absolument à rien. La petite phrase a dû rester en travers de la gorge de la dame, puisqu'elle se satisfait aujourd'hui de la volonté du président de lancer un débat sur l'Islam, preuve selon elle que le Front National est utile.

 

Nicolas Sarkozy n'en est pas à sa première attaque sur la religion musulmane, et après le désastre du débat sur l'identité nationale l'an dernier, on peut se demander quelle mouche le pique. La raison semble pourtant évidente : même dans les sondages les plus déplorables, le président se retrouve presque toujours systématiquement au second tour. Ses adversaires socialistes n'ayant jamais su comment se battre sur les questions d'extrème-droite, quelle meilleure façon de les destabiliser que de mettre les thèmes du Front National au coeur du débat ?

 

Dominique Strauss Kahn, en stage au FMI (Famine Mondiale Industrielle), a perdu sa crédiblité d'homme de gauche, et Aubry et Royal ne semblent pas avoir assez de poids pour contrer efficacement le président. En revanche, Marine Le Pen n'en finit pas de monter dans les intentions de vote. Alors une bonne année 2011 bien nauséeuse et dominée par les thèses frontistes suffira pour assurer au président la seule configuration gagnante pour lui : Nicolas Sarkozy VS Le Pen.

 

Pourquoi aucun analyste politique n'a-t-il la décence de se pencher un instant sur cette stratégie évidente ?

Publié dans Elections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article