Justice cycliste

Publié le par Noir Papillon

http://noir.papillon.free.fr/illustration/cactusalites/69/20100930justicecycliste.png

Alberto Contador, maillot jaune et triple vainqueur du tour de France avait eu cet été un contrôle antidopage anormal. Une quantité ridicule faible, mais réelle, de Clenbuterol, un produit aux vertus anabolisantes, avait été détecté.

 

La présence du produit dopant en quantité infime pose problème, car aucune trace n'en avait été trouvée dans les contrôles précédents. L'argument du cycliste, qui pense qu'il a dû en ingérer par accident dans son bidon ou ses aliments, est donc crédible (pour une fois).

 

En attendant que les procédures soient achevées, le champion est en tout cas suspendu. Si sa défense ne tient pas, il risque son titre de champion. C'est clair, net et sans bavures.

 

Pourquoi tant de détails ? Parce que la justice a mauvaise mine en ce moment. La recommandation du deuxième magistrat de France de lancer un juge indépendant sur la très polémique affaire Woerth n'a eu aucune suite, et la procédure n'en finit pas de s'enliser pendant que les accusés restent en activité. Pourtant...

 

Tout le monde sait que les cyclistes sont dopés, et pourtant ça n'a pas l'air d'empêcher les règles d'être appliquées.

 

Tout le monde sait que les politiciens sont corrompus, et pourtant... pourtant, heu... bon, ils n'ont pas l'air d'être les seuls.

Publié dans Sport

Commenter cet article