Il vaut mieux se taire que de dire des...

Publié le par Noir Papillon

http://noir.papillon.free.fr/illustration/cactusalites/118/20101203trop_vieux.png

Depuis plusieurs jours, une vidéo d'Eric Cantona circule sur le net, dans laquelle l'ancien footballer propose une nouvelle façon de faire la révolution : il suffit que suffisamment de gens aillent retirer l'argent qu'ils ont à la banque, et le système banquier s'écroule. L'idée a fait un buzz, et une opération de retrait massif est prévue mardi prochain.

 

On pourrait se contenter de méditer sur cette proposition intéressante si elle ne suscitait tant de réaction. Hier, Christine Lagarde s'est sentie obligée de réagir le plus idiotement du monde, en affirmant que Cantona était un grand footballer, mais qu'il devrait s'en tenir là et laisser l'économie à ceux qui savent. Pour couronner cette belle idée (chacun ne devrait parler que de sa spécialité et se taire autrement) elle a conclu en affirmant sa totale confiance dans le système financier actuel...excluant ainsi sa voix à tous ceux que l'idée de Cantona peut toucher. Après tout, la "révolution" qu'il suggère n'est rien moins qu'un acte de destruction, suivant un principe éternel : l'ancien système corrompu doit être détruit pour pouvoir permettre l'émergence d'un nouveau. En affirmant son allégeance au système actuel, Lagarde se place donc en alliée de l'ennemie à abattre... qui s'exprime parce qu'elle a peur.

 

Pouvait-elle faire une meilleure publicité à cet appel du 7 décembre ?

 

Reste un vrai problème dans la révolution de Cantona : les victimes du système financier en France sont déjà obligées d'emprunter pour boucler les fins de mois. Comment diable vont-elles pouvoir agir et retirer leur argent, si elles n'ont déjà plus un euro sur leur compte ?

Publié dans Internet

Commenter cet article