Hadopi n'a pas free (ni tout compris)

Publié le par Noir Papillon

http://noir.papillon.free.fr/illustration/cactusalites/75/20101007hadopifree.png

L'Hadopi est (partiellement) en place. Par là entendez que les utilisateurs de vieux systèmes de téléchargement peuvent être repérés et qu'on peut leur envoyer un email pour les prévenir que c'est pas bien. Cet envoi d'email se fait par le biais des FAI, qui sont les seuls à disposer des informations de contact. Bouygues et Orange jouent le jeu, mais pas Free, qui refuse de relayer ces emails tant que l'aval de la CNIL n'aura pas été obtenu. Il ne s'agit là que d'une formalité, mais qui aurait dû être effectuée depuis longtemps. Comme souvent avec ces lois ou dispositifs symboliques, le gouvernement fait les choses vite et mal.

 

On aurait tort de voir dans la position de Free une action héroïque de défense des internautes. Il s'agit là d'un geste tout à fait intéressé, qui cherche la petite bête sur des questions de frais, et profite de ce litige pour s'offrir une image flatteuse. Mais honnêtement, mieux vaut s'arrêter sur l'image, porteuse d'une idée forte, que sur ses dessous peu intéressants.

 

Par ailleurs, il y a des failles plus que sérieuses dans le dispositif d'avertissement d'Hadopi : il n'y a pas d'adresse officielle, ni de réel moyen de vérifier l'expéditeur. Imaginez la quantité de spammeurs qui vont pouvoir blaguer là-dessus ! Donc, utilisateurs de Free, réjouissez-vous ! Pour quelque temps, vous avez gagné le privilège de pouvoir envoyer à la corbeille tout ce qui prétend s'appeler "Hadopi". Elle est pas belle la vie ?

Publié dans Internet

Commenter cet article