Fukushima : ça peut toujours être pire

Publié le par Noir Papillon

20110331_explosion_mer_japon.png

La radioactivité marine au large de la centrale Fukushima atteint des chiffres plus de 4000 fois supérieurs à la limite admise. On pensait jusqu'ici que la hausse des mesures était la conséquence logique du lessivage des réacteurs nécessaire à leur refroidissement d'urgence, mais l'énormité des résultats laisse plutôt craindre une fuite radioactive, à ce jour non identifiée.

 

En dépit de la gravité de la nouvelle, le scénario catastrophe d'un Tchernobyl nippon semble s'éloigner.

Publié dans Japon

Commenter cet article